Je m’appelle Gaé et je suis née un vendredi 29 septembre 1989, jour de Nouvelle Lune, sous le signe de la Balance, avec un ascendant Capricorne.

A propos

Les rêves sont ma base de travail, c’est par ce biais que je reçois des informations, que je détecte les zones de blocage et les solutions pour y remédier. Mon champ d’action est donc basé sur l’inconscient qui parle à l’inconscient.

 

Je travaille également avec l’astrologie qui est une magnifique grille de lecture et d’analyse. Cela me permet aussi de définir les périodes les plus propices pour initier les changements à opérer.

 

Mon travail s’apparente beaucoup au chamanisme dont les voyages sont similaires à l’expérience des rêves. Les remèdes transmis lors de mes rêves rejoignent le savoir ancestral issu du chamanisme : le soin par les plantes, les pierres, la musique, la couleur et l’énergie.

 

Mon but est d’accompagner les personnes en quête d’évolution personnelle et spirituelle. Il s’agit d’un suivi personnalisé qui ne repose sur aucun dogme.

Mon parcours

Depuis toute petite, j’adore les êtres vivants et spécialement les êtres humains. Je les ai beaucoup observés et analysés pour essayer de comprendre tout ce qui se passait à l’intérieur d’eux-mêmes. Je vivais alors dans un monde où vivants et morts communiquent ensemble, où le monde visible et invisible ne faisait qu’un, où les arbres et les animaux ont une existence similaire aux êtres humains et avec lesquels on peut se lier d’amitié.

Le monde invisible ne cesse de tambouriner à la porte de mes rêves, mais je reste sourde à ses appels. Je suis alors traversée par des crises de tétanie, et je m’évanouis sans raison. La science moderne ne me fournit aucune explication. En réalité, je luttais contre moi-même pour maintenir la porte fermée. Par moments, j’accepte d’entrouvrir la porte, mais l’énergie accumulée explose dans tous les sens. Je suis incapable de contenir et canaliser autant de visions et d’informations. Cela me dépasse totalement et me terrifie.

À l’adolescence, j’apprends malheureusement que ma vision du monde n’est pas acceptée par la société et que les gens comme moi sont souvent traités de fous. Par peur du rejet, je fais le choix de rejoindre le monde des vivants, fermant la porte au monde invisible. Je découvre alors un monde de gens malheureux qui souffrent de maux invisibles aux conséquences pourtant bien visibles. Mon intérêt se porte sur la psychologie et l’astrologie. J’ai 14 ans et apprend rapidement à lire et à interpréter des thèmes astraux. Ma passion pour le cinéma se développe, me rappelant ce monde où tout est possible et qui ressemble tant au monde de mes rêves.

À 22 ans, une double opération des pieds vient tout balayer. Pluton passe mon Ascendant et Uranus s’oppose à mes Luminaires. Contrainte de soigner mon corps, je me retrouve vidée de mon énergie et impuissante, je vois ma vie doucement se disloquer, mes espoirs, mes projets se désagrégeant en plein vol. Cela dure plus d’un an et demi, je sors de cette période sans plus aucun repère.

Un voyage...

Je m’accroche alors à un vieux rêve : visiter la Russie. Un périple de 6 mois en sac à dos qui se finit en Mongolie. Au contact de la terre et des paysages de la Khakassie, du Lac Baïkal et du Désert de Gobi, quelque chose change. Je découvre la plénitude dans la contemplation, et dans une existence rythmée par le Soleil, la Lune et les quatre éléments. Petit à petit, mes barrières cèdent et j’accepte de laisser s’exprimer mes dons.

Grâce au chamanisme, je découvre que ce que je vois dans mes rêves a un sens et sont des messages que je dois écouter. Je reste perplexe à la lecture d’écrits sur le chamanisme expliquant des rites de passage : certains de mes rêves et de mes expériences sont décrits dans leur globalité. Mon expérience inconsciente émerge enfin à ma conscience. La porte s’ouvre de nouveau. Contente de cette réconciliation, j’ai soif de savoirs et de pratiques. Les esprits toujours disposés à aider ne se font pas attendre. Mes rêves se transforment en des voyages de plus en plus intenses. Des savoirs sur le monde, l’énergie, le vivant, les êtres humains, les plantes, les pierres me sont transmis. Je vis plusieurs expansions de conscience que j’intègre avec le temps.

...à travers le temps

On m’invite également à me souvenir. On me renvoie à une expérience de régression dans une mort passée que j’avais vécue lorsque j’avais 20 ans, et à laquelle je n’avais que peu prêté attention. Je ne croyais pas à l’existence des vies antérieures et je ne voyais pas trop l’intérêt de cette démarche. Les esprits n’ont que faire de ce que l’on peut croire ! Mes voyages dans des morts passées font resurgir des traumatismes de morts violentes : laissé à l’agonie, violée, poignardé, éventré ou encore assassiné. Guidée, j’apprends par mes rêves le recouvrement d’âme et la guérison spirituelle. Je soigne alors les blessures de ces personnes, et donc les miennes. Finalement, je ressens que tout est lié, comme lorsque j’étais enfant.

Depuis, je suis à la disposition de toute personne et entité, dans le monde réel et invisible qui nécessite une aide.

Remerciements

Je tenais à remercier mes parents et mon frère pour leur soutien infaillible. Merci également à mes ancêtres, particulièrement ma grand-mère maternelle et mon arrière-grand-mère paternelle pour m’avoir transmis leurs sensibilités. Beaucoup de gratitude pour S. et A. d’avoir été d’aussi fidèles guides, et Lili, Pépite et Elza pour leur protection.

 

Je remercie également Barbara, l’étincelle qui démarra ce grand feu, Samuki pour sa présence et son aide si précieuse. Tristan pour ses paroles sages et Claude Desarzens d’avoir ouvert la porte vers la guérison de mon karma bien chargé.

 

Merci aussi Paris, Bruxelles, Cancale, Isérables, Dibénie, Cuba, la Moldavie, la Khakassie, le lac Baïkal et le Désert de Gobi pour avoir été des lieux de reconnexion, de retraite, de guérison et de découvertes.   

Merci à vous

Gaé astrologue - Songe - Cabinet d'astrologie à Bruxelles